Discover, learn, practice, improve, pass it on.

Fddlin' Arthur Smith

15-02-2022

Fiddlin' Arthur Smith
 Fiddlin' Arthur Smith 

Un peu de Tennessee, un soupçon de Blackberry Blossom, la construction de chemin de fer, le Grand Ole Opry et une carrière au long de laquelle il croise nombre de grands noms de la "musique de pays" de l'époque.

Ladies and gentlemen : Fiddlin' Arthur Smith.

Né en 1898 à Bold Spring, Tennessee, marié à 16 ans, il commence tôt à jouer localement en public lors de bals ou de rencontres de violonistes.

Puis il s'engage auprès d'une compagnie de chemins de fer, ce qui l'amènera à se déplacer et facilitera sles rencontres avec d'autres musiciens.

1927 voit ses débuts au Grand Ole Opry, souvent accompagné par son cousin Homer Smith. Puis il forme le groupe The Dixieliners avec les frères McGee et sa fille Lavonne au piano.

Ils jouent régulièrement au Grand Ole Opry, et il y eut aussi des tournées dans le pays, notamment avec Uncle Dave Macon, et les Delmore Brothers.

Audio : Arthur Smith Trio : Pig in a pen (1937).

C'est un excellent violoniste pour lequel une belle carrière se dessine, c'est certain. Mais pour l'instant rien de très différent d'avec celles d'autres musiciens de l'époque.

Audio : extraits radio.

Arthur Smith and the Dixieliners - Jam Hall
Arthur Smith and the Dixieliners
 

Well, Hollywood est passé par là.

Ou bien Arthur Smith est passé par Hollywood, c'est comme on veut.

Il y eut dans les années 1920 et suivantes un véritable engouement pour la "musique de pays", principalement du au développement de la radio. Image cliché, mais non moins réelle, d'une famille réunie autour d'un énorme poste récepteur pour écouter musiques et chansons d'artistes souvent jusque là alors peu connus, hormis localement.

Puis vint le développement du cinéma, qui n'entendait pas être en reste. On vit alors nombre de films, souvent westerns, et sentant bon les traditions rurales, intégrer des scènes musicales, la caméra centrée sur les musiciens, le micro souvent pointé sur... le playback.

Mais peu importe, le public en rafole, ce genre de scènes devient la norme et persistera longtemps.

On peut le voir notamment dans :

  • Song of the Sierras (1946).
  • The Ranger Rides (1948).
  • Courtin' Trouble (1948).
  • Song of the Drifter (1948).

Vidéo : John Henry by Fiddlin' Arthur Smith (extrait du film "Song of the Drifter").

Hormis au cinéma, on n'a en fait relativement peu d'archives pour un musicien de cette notoriété. Il n'enregistra que trois LPs assez tard, dans les années 1960.

  • Fiddlin’ Arthur Smith & The Dixieliners : Rare Old Time Fiddle Tunes - Starday SLP-202 (1962); ré-édité chez Pine Mountain PMR-202.
  • Arthur Smith & the McGee Brothers : Mountain Songs and Instrumentals - Folkways FA-2379 (1964).
  • Arthur Smith & the McGee Brothers : Milk 'Em in the Evening Blues - Folkways FTS-31007 (1968).
Fiddlin’ Arthur Smith & The Dixieliners : Rare Old Time Fiddle Tunes - Starday SLP-202 (1962). - Jam Hall
Fiddlin’ Arthur Smith & The Dixieliners : Rare Old Time Fiddle Tunes - Starday SLP-202 (1962).
Arthur Smith & the McGee Brothers : Mountain Songs and Instrumentals - Folkways FA-2379 (1964). - Jam Hall
Arthur Smith & the McGee Brothers : Mountain Songs and Instrumentals - Folkways FA-2379 (1964).
Arthur Smith & the McGee Brothers : Milk 'Em in the Evening Blues - Folkways FTS-31007 (1968). - Jam Hall
Arthur Smith & the McGee Brothers : Milk 'Em in the Evening Blues - Folkways FTS-31007 (1968).
 

De la mauvaise influence du cinéma sur la représentation des musiciens à l'écran.

Dans cet extrait du western "The Rangers Ride" (1948), l'évident playback montre à quel point le réalisateur a demandé au joueur de concertina de surtout donner visuellement du mouvement, il est proprement impossible de jouer de cet instrument en l'ouvrant et le fermant aussi vite :-)

Vidéo : Yodeling Stranger avec Jimmy Wakely.

Yodeling Stranger, with Jimmy Wakely (movie The Rangers Ride 1948). - Jam Hall
Yodeling Stranger, with Jimmy Wakely (movie The Rangers Ride 1948).
 

Article rédigé par Ti' Pierre

Plus de détails sur Fiddlin' Arthur Smith on Wikipedia (English).

Note : ne pas confondre Notre homme Fiddlin' Arthur Smith avec un autre Arthur Smith, guitariste celui-ci, et qui signa un énorme hit ("Guitar Boogie") dans les années 1960.

Il faut croire que le nom Arthur était porteur, car notre Fiddlin' Arthur Smith forma pour un temps en Alabama un groupe nommé The Band of Arthurs, composé uniquement de musiciens prénommés Arthur, accompagnés par sa fille Lavonne.