Découvrir, apprendre, pratiquer, progresser, transmettre.

Exposition Black Indians

10-11-2022

This post is available in  French or  English.

Affiche de l'exposition - The exhibition poster.
 Affiche de l'exposition - The exhibition poster. 

Le musée parisien du Quai Branly célèbre actuellement la créativité culturelle et artistique des Africains-Américains : les Black Indians de La Nouvelle-Orléans.

Ce mouvement est né au début du XIXe siècle en réaction aux interdits de discrimination et au moment du carnaval officiel de La Nouvelle-Orléans organisé par la communauté blanche.

Les Africains-Américains, Noirs implantés de force à La Nouvelle-Orléans, vont organiser en parallèle du carnaval blanc, leur propre carnaval. Ils défilent costumés en Indiens afin de remercier les Amérindiens qui ont souffert avec eux et qui les ont aidés pendant les périodes de domination française, espagnole et américaine.

Un grand voyage dans l’histoire des États-Unis, selon un parcours géographique de l’Europe vers l’Afrique et l’Amérique et aussi chronologique, des débuts de la présence européenne en Louisiane à aujourd’hui.

Costumes de carnaval - Carnival costumes - Jam Hall
Costumes de carnaval - Carnival costumes
Partition de Uncle Jasper's Jubilee, 1898 - Uncle Jasper's Jubilee sheet music, 1898. - Jam Hall
Partition de Uncle Jasper's Jubilee, 1898 - Uncle Jasper's Jubilee sheet music, 1898.
Luth Banza - Banza luth. - Jam Hall
Luth Banza - Banza luth.
 

La musique pratiquée malgré tout pendant ces moments de souffrances et de déplacement de populations, sera la base de nouvelles sonorités aux origines du jazz et du blues.

À La Nouvelle-Orléans, la Cité du Croissant fut fondée par les français en 1718 dans une des méandres du fleuve Mississippi. Congo Square était le seul endroit ou les esclaves étaient autorisés à se rassembler pour échanger des denrées mais aussi danser sur de la musique africaine.

Harpa Baga - Baga harpa. - Jam Hall
Harpa Baga - Baga harpa.
Banjo Stewart, 1905 - Stewart banjo, 1905. - Jam Hall
Banjo Stewart, 1905 - Stewart banjo, 1905.
 

Le tambour était l’instrument de prédilection utilisé par les esclaves. Ceux des Caraîbes utilisaient un instrument au long manche doté de 4 cordes montées sur une demi calebasse évidée, recouverte d’une peau animale.

En provenance d’Afrique, cette sorte de luth ou harpe primitive, était nommé "akonting" au Sénégal ou "banjo gourde", "banza" en Haïti. Ils sont les ancêtres du banjo américain.

Trois spécimens sont exposés au musée du Quai Branly : le harpa baga, le luth banza et un magnifique banjo Stewart de 1905 fabriqué à Philadelphie et prêté par notre ami banjoïste, Hervé Tuel.

Article rédigé par Philippe Boutet

Le commissaire d'exposition, Steve Bourget, était à la recherche d'un banjo 5 cordes du début du siècle. Le musée de la musique de la Philharmonie de Paris n'en disposant pas, les recherches ont été orientées auprès des luthiers, notamment la Galerie Casanova (anciennement Lutherie Charles avec Rosyne et François) à Paris.

Jérôme Casanova a tout de suite pensé à Hervé Tuel, un passionné de banjos, qui a accepté de confier ce banjo plus que centenaire de sa collection au musée du Quai Branly pour notre plus grand plaisir.

L’exposition est visible jusqu’au 15 janvier 2023

 

Commentaires

Vous souhaitez commenter? C'est ici.




Les commentaires sont publiés après modération.
Les liens de sites ou courriels ne sont pas autorisés, les commentaires en contenant sont automatiquement effacés.

 

Derniers articles
- Virton Printemps 2023, starting blocks !
- Les Cours De Patrick
- Festival L'Herbe Bleue
- Winter, rencontre et transmission
- Jam : déménagement réussi !
- Un banjo, trois doigts, plein de mélodies.
- Merci de votre soutien, on continue !
- Kids On Bluegrass Europe, vers 2023
- La Roche Bluegrass Workshop, souvenirs côté stagiaires et côté profs
- Calendrier 2022-2023, le chant en stages.
- Tiens !? Un stage de chant en français !
- Soirée Hootenanny & Jam, ven. 06 mai !
- Kids On Bluegrass Europe, c'est maintenant !
- Rotterdam Bluegrass Festival
- Charles Albert Tindley, Becca Wintle et des larmes.
- Stage Le Stack - Session 1
- Songcatcher : Old Time, Appalaches et cinéma.
- Turkey in the Straw, la controverse.
- Roger Mason, toute une vie de transmission orale
- California Bluegrass Association, l'élan... et la suite !
- Virton 2022, go !
- Le Stack ! Stage de chant bluegrass en deux parties.
- PiG Society, la causette.
- Mathilde Cousin, en harmonies.
- Nouvelle jam en Isère, un évènement Jam Hall !
- Les musiciens, la jam et le crayon.
- Le Winter de FBMA, une belle occasion !
- Les 50 ans de Rounder Records
- Quelque part, à un certain moment...
- Banjo Newsletter s'arrête.
- Ils étaient des millions...
- Le tour du monde Scruggs en 80 titres
- Guitare Bluegrass avec Bryan Sutton
- Doug Lang : I'll meet you on "Riverside Drive" for "Better Days".
- BBT Bluegrass Backing Tracks
- Back up Dobro, exploring the fretboard
- Tom T. Hall, le conteur d'histoires.
- Chambéry-La-Jam
- Improvisation mélodique
- Bluegrass Backing Tracks
- Shove That Pig's Foot a Little Further in the Fire
- Je me lance à la mandoline !
- School of Banjo
- Acheter son premier banjo en France.

Vous aimez le Bluegrass, l'Old Time, l'Americana.
Vous aimeriez que ces musiques et leurs valeurs soient plus représentées

Rejoignez-nous en adhérant,
et agissons tous ensemble.